Ce que veulent les jeunes ingénieurs aujourd’hui

27/11/2017

Diplômes bientôt ou tout juste en poche, des milliers de jeunes ingénieurs se lancent dans la vie active à la recherche d’un premier emploi. Sociétés, salaire, évolution professionnelle… Quelles sont les attentes de ces débutants et comment veulent-ils voir leur carrière évoluer ? Éléments de réponse avec Fed Ingénierie.

Quelles sont les boîtes préférées des jeunes ingénieurs ? 

Chaque année, cabinets d’études et de conseil réalisent des enquêtes auprès des étudiants des grandes écoles afin de connaître ce que veulent les jeunes ingénieurs aujourd’hui. C’est le cas d’Universum en 2016 et de Gallileo en 2017.

Les derniers résultats nous apprennent que les futurs ingénieurs continuent d’être intéressés par les grands groupes français et internationaux, les cabinets de conseil, mais citent également l’État et les collectivités parmi les structures où ils souhaiteraient être recrutés.

En 2017, le top 10 de ces sociétés se compose, dans l’ordre, de : Google, The Boston Consulting Group, Groupe EADS (Airbus), EDF, l’État et les collectivités publiques, Thalès (entreprise électronique spécialisée dans l'aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport), Mc Kinsey, Société Générale, Groupe Sagem et EY (cabinet d’audit financier). C’est quasiment le même classement que l’année précédente.

Les jeunes ingénieurs sont nombreux à envisager une expérience à l’étranger, que ce soit pour un premier poste (environ 20 %) ou une projection dans leur future carrière sans que ce soit pour autant un objectif (65 %). En revanche, ils ne sont qu’un peu moins de 7 % à avoir envie de lancer leur propre entreprise à la fin de leurs études.

> À lire aussi : Sup’ENR : une école d’ingénieurs française dédiée aux énergies renouvelables

Quelle carrière pour les jeunes ingénieurs ? 

Une volonté de manager. C’est ce que veulent les jeunes ingénieurs selon l’étude d’Universum. Parmi leurs objectifs de carrière, derrière le classique « avoir un équilibre entre vie personnelle et professionnelle », le critère « être un leader ou diriger une équipe » prend de l’ampleur d’année en année. Des envies managériales encouragées par leurs écoles et qui trouvent écho auprès des recruteurs, de plus en plus désireux de dénicher un ingénieur sachant diriger une équipe. Enfin, les étudiants sont nombreux à souhaiter « contribuer à rendre le monde meilleur » durant leur carrière.

Autre volonté des jeunes ingénieurs, concernant l’image et la réputation de leurs futurs employeurs : évoluer dans une entreprise innovante.

Quel salaire pour les nouveaux ingénieurs ? 

Les deux études ne concernant que les écoles d’ingénieurs les mieux classées de France, les réponses attestent d’une grande valeur accordée aux diplômes… et donc au salaire associé. C’est pourquoi, depuis 2012, les prétentions salariales sont en légère hausse chaque année. Selon leurs estimations, ils espèrent pouvoir toucher 44 700 € annuels en moyenne (46 000 € d’après les hommes, 42 000 € chez les femmes).

Une enquête de l'Institut Trendence, en 2016, équilibre un peu les chiffres puisque toutes les écoles sont invitées à répondre. Elle nous apprend que les jeunes ingénieurs espèrent un salaire de 33 600 € par an. Une somme plus proche de la réalité. Et pour cause, à titre de comparaison, actuellement, un ingénieur gagne entre 32 000 et 40 000 € par an, en moyenne, selon son secteur d’activité. 

> À lire aussi : Secteur de l’ingénierie : les métiers porteurs

FED Ingénierie vous accompagne …

Fed Ingénierie accompagne les candidats en recherche d’emploi et les recruteurs en quête d’un profil ciblé. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.

Pour aller plus loin :