Entretien d’embauche : 10 erreurs à éviter

06/03/2019

Lors d’une recherche d’emploi, et une fois l’étape du CV et de la lettre de motivation passée, vient ensuite le (parfois) redouté entretien d’embauche. C’est lors de celui-ci que vous ferez votre première impression en face à face à un recruteur, ou votre potentiel supérieur hiérarchique. Mettez toutes les chances de votre côté en suivant ces quelques conseils simples afin d’éviter des erreurs qui coûtent cher, mais facilement contournables.

Détourner le regard

Constamment chercher à éviter le regard de votre interlocuteur ne vous permettra pas de briller lors de votre entretien. En effet, c’est un comportement à proscrire car il est souvent interprété comme un manque de confiance en soi, un manque de sincérité, ainsi qu’une personnalité intimidable (et intimidée).

Trouvez le juste milieu ! En effet, si une absence de regard ne vous fera pas gagner de points, fixer votre interlocuteur de manière trop soutenue sera vu comme un excès, et mettra bien souvent la personne en face de vous mal à l’aise.

 

Les mouvements parasites qui traduisent le stress

Être stressé lors d’un entretien d’embauche n’est pas une mauvaise chose, certains diront même que cela montre un intérêt pour le poste proposé et/ou l’exercice. En revanche, les petits tics corporels et/ou de langage générés par ce stress peuvent jouer en votre défaveur.

En effet, jouer avec son stylo, toucher trop souvent ses cheveux, ou taper du pied de manière répétitive sont des comportements typiques des situations de stress. Le risque ? Que votre interlocuteur se détourne de votre discours (le plus important dans un entretien d’embauche) au profit de ces gestes parasites. Si vous avez du mal à contrôler ceux-ci, vous pourrez toujours les éviter : rangez votre stylo pour ne pas jouer avec, attachez-vous les cheveux ; etc.

 

Ne pas gérer sa posture

Là-encore, tout est une question de communication non-verbale. S’avachir sur sa chaise sera souvent vu comme une posture laxiste, de lassitude vis-à-vis de l’entretien. À l’inverse, se forcer à être en posture d’écoute, c’est-à-dire vers l’avant, traduira immédiatement un manque de naturel. Trouvez encore une fois un juste milieu : restez assis en position droite, les deux pieds au sol, et les mains sur la table.

 

Ne pas sourire

Vous auriez tort de ne pas sourire en entretien : en effet, une mine morne vous fera passer pour quelqu’un de fermé. Classique, mais important.

Adopter une attitude arrogante

Cela peut tomber sous le sens, mais un excès de confiance sera toujours pris comme de l’arrogance, ce que vous voulez à tout prix éviter lors d’un entretien d’embauche. Si avoir confiance en vous est important, en avoir trop ne l’est pas. Partez toujours du principe que le poste auquel vous postulez ne vous est pas dû, agissez donc en conséquence. De même, sachez partager vos succès avec vos anciens collaborateurs lorsque vous parlez de vos expériences et compétences, afin de mettre en avant votre esprit d’équipe. 

 

Se lancer dans un monologue

Si les recruteurs apprécient les candidats qui ont des choses à dire, et affectionnent particulièrement les argumentaires bien construits et intelligibles, évitez de tomber dans l’extrême inverse en voulant trop en dire. Vous risqueriez de digresser et de perdre l’attention de votre interlocuteur.

 

Manquer d’écoute

Prenez votre temps pour répondre aux questions afin d’articuler votre pensée et vos arguments. Il s’agit de répondre précisément en mettant en avant vos atouts, et savoir adapter votre discours : si vous répétez un discours machinalement appris, vous tomberez bien souvent à côté de la question, ce qui jouera en votre défaveur.

 

Arriver en retard

Nous en avions déjà parlé dans notre b.a-b.a de l’entretien d’embauche : arriver en retard à un entretien est le meilleur moyen de vous donner une image négative. Prévoyez une marge d’erreur sur le temps de transport. Bien évidemment, des incidents peuvent toujours arriver : ayez en revanche toujours le réflexe d’appeler le recruteur afin de les prévenir.

 

Ne pas éteindre son portable

Par respect pour la personne en face de vous, éteignez votre téléphone, ou mettez-le en mode silencieux, et rangez-le dans votre sac. Partez du principe que vous ne toucherez/consulterez pas votre portable durant l’entretien, il n’y a donc aucune raison de l’avoir à portée de main.

 

Déprécier votre ancien poste/vos anciens collaborateurs

Sachez toujours mettre en avant les expériences et compétences acquises lors de précédents postes. Si vous mettez l’accent sur les aspects négatifs de vos expériences passées, vous pourrez souvent passer pour quelqu’un d’arrogant, manquant de maturité ou dépréciant le travail des autres/d’une entreprise. Difficile pour un futur supérieur de se projeter.