Entretien téléphonique : les clefs de la réussite

13/03/2019

De plus en plus commun lors d’un processus de recrutement, et souvent réalisé en amont d’un potentiel entretien d’embauche face au recruteur, l’entretien téléphonique est votre premier contact avec l’entreprise, il s’agit donc de bien s’y préparer afin de mettre toutes les chances de votre côté. Décryptage.

Se préparer à l’entretien téléphonique

Aussi important que l’entretien « physique », le premier contact téléphonique est le plus souvent une passerelle pour les prochaines étapes du processus de recrutement : c’est une première étape de sélection de profils que l’entreprise souhaitera rencontrer en personne. Il est donc primordial de prendre l’exercice au sérieux.

Tout comme pour l’entretien en personne, ne négligez pas la préparation d’un coup de téléphone avec un recruteur. Pensez aux questions que l’on pourrait vous poser, et à celles que vous voudriez poser également, ainsi que certaines informations de base sur le poste et l’entreprise. Par exemple :

  • Actualités, résultats et dernières publications de l’entreprise
  • Votre propre parcours professionnel et vos expériences
  • Vos motivations
  • Les questions qui vous paraissent pertinentes

 

De l’importance de choisir un lieu propice

Pour réussir un entretien d’embauche par téléphone, et en plus de votre discours et motivations, veillez à bien choisir le lieu d’où vous passerez le coup de téléphone. En effet, préférez un endroit calme, sans trop de passage et avec une bonne couverture réseau. C’est un point de détail qui a son importance : si le lieu n’est pas propice à une conversation personnelle, vous aurez plus de mal à vous concentrer sur votre discours, et votre interlocuteur pourra être dérangé par votre environnement, ce qui entraînera une réception de discours plus complexe

Pour bien faire, préférez donc un lieu calme et sans passage, et testez votre matériel avant de passer l’appel : vérifiez le réseau téléphonique, ainsi que la batterie de votre téléphone et l’état de vos écouteurs/micro si vous en utilisez.

Pensez aussi à vous munir des essentiels afin de retenir un maximum d’information : prenez un carnet, un stylo, un exemplaire de votre CV et lettre de motivation, ainsi que le descriptif du poste afin de n’oublier aucune information. Munissez-vous aussi de votre agenda afin de pouvoir fixer une date d’entretien ultérieur le cas échéant.

 

Le piège de la boîte vocale

Il arrive de manquer un appel, cela arrive à tout le monde. Néanmoins, une boîte vocale trop personnelle et/ou familière pourra vous porter préjudice, car vous pourrez passer pour quelqu’un de peu sérieux. Dans le cadre d’une recherche d’emploi, veillez donc à changer votre message vocal pour le rendre sobre et professionnel.

 

Durant l’entretien

Vous y voilà, vous êtes en entretien téléphonique. Veillez à adopter une attitude adéquate afin de mettre toutes les chances de votre côté : en effet, le téléphone occulte vos gestes et attitudes physique, le recruteur ne peut donc vous évaluer que sur votre discours. Ainsi, il est important de :

  • Parler distinctement, et veiller à conserver une bonne élocution
  • Penser à sourire pour que le ton de votre discours ne s’en ressente
  • Rester poli, et dans une posture d’écoute et de concentration.
  • Parler de manière claire et concise
  • Ne pas lire vos notes, si vous avez préparé : celles-ci doivent vous aider à structurer votre pensée, veillez à ne pas simplement les réciter.

 

Après l’entretien

La fin de l’entretien est aussi importante que le téléphone en question. En effet, celle-ci est à soigner afin d’éviter une rupture trop abrupte. Prenez le temps de vous renseigner sur le processus de recrutement, les prochaines étapes : devez-vous recontacter le recruteur, ou le fera-t-il ? devez-vous fournir des documents ? etc. Enfin, n’oubliez pas de remercier votre interlocuteur.