Ingénieur dans l’industrie, un profil prisé des entreprises

11/08/2015

Que cela soit dans le domaine des transports, de l’énergie, de la métallurgie, de l’agroalimentaire ou encore du numérique, l’industrie recherche constamment des profils d’ingénieurs pour leur savoir-faire technique, leurs capacités d’organisation et leur savoir-être. Focus sur un secteur en quête constante de professionnels qualifiés.

Ingénieurs dans l’industrie : dans quelles entreprises ?

Le recrutement des ingénieurs a le vent en poupe dans le secteur industriel. Si tous les corps de métiers offrent des perspectives intéressantes, l’aéronautique présente un dynamisme certain et concentre à elle seule la moitié des recrutements d’ingénieurs dans l’industrie. L’automobile, mais aussi l’énergie, la pharmacie, l’agroalimentaire ou encore le numérique recherchent également des profils à la fois spécialisés et polyvalents.

À l’ère du numérique, les connaissances dans ce domaine sont recherchées, cela à la fois dans le secteur de l’aéronautique, de l’automobile, de l’énergie, des BTP, du rail et de la métallurgie. Les profils présentant une double compétence incluant une bonne connaissance de l’univers du numérique sont donc valorisés, dans les grands groupes mais aussi dans les PME.

Contrairement aux idées reçues, les jeunes profils éprouvent un attrait certain pour les petites entreprises, séduits par un travail polyvalent, des process moins lourds mais aussi un management à taille humaine. Parmi ces petites entreprises, le secteur de l’environnement et du développement durable tirent leur épingle du jeu et font figure de secteurs d’avenir quand il s’agit de recruter des managers dans l’industrie.

Quelles perspectives d’évolution ?

Pour attirer les profils compétents et les fidéliser, les entreprises réservent un traitement de choix aux ingénieurs de l’industrie.

Longtemps sous-évaluées en comparaison aux compétences managériales et entrepreneuriales, les compétences techniques sont de nouveau mises en valeur. Les expériences concrètes et les compétences « terrain » apportent une plus-value au profil de l’ingénieur et séduisent de plus en plus d’entreprises.

En plus d’un salaire attrayant (de 31 à 36 000 € brut annuel pour un débutant, de 43 à 47 000 € pour un profil comptant cinq années d’expérience), les entreprises proposent des compléments de rémunération, sous la forme de bonus ou de primes annuelles allant de 5 à 7%, voire des primes d’intéressement pouvant atteindre 20% du salaire initial.

Les employeurs fidélisent également leurs recrues à l’aide de parcours individualisés pour leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences et d’affiner leur profil. Un profil technique peut ainsi commencer sa carrière dans l'industrialisation de produits nouveaux, sur les lignes de production ou dans les services et projets, et évoluer grâce à une formation interne vers un poste de manager ou d'expert, de chargé d'affaires ou de chargé marketing par exemple.

Fed Ingenierie vous accompagne dans vos recherches d’emploi. Retrouvez toutes les offres d’emploi dédiées aux ingénieurs sur notre site.