Ingénieurs en France : état des lieux en 2016

07/11/2016

Comment les ingénieurs en industrie perçoivent-ils leur profession et le marché au sein duquel ils évoluent ? Quelles sont les particularités de leur secteur d’activité, et quelles sont leurs attentes ? Lumière sur le métier d’ingénieur en France en 2016.

Ingénieurs et techniciens dans l’industrie : détails à propos de l’enquête 

Entre avril et mai 2016, Fed Ingénierie, en partenariat avec Stepstone, a interrogé 795 techniciens et ingénieurs en industrie afin de mieux cerner leur profil et leur manière d’appréhender leur métier ainsi que leur avenir.

Parmi ce panel de 795 professionnels, 43 % des interrogés sont ingénieurs en industrie, et 57 % sont des techniciens. Les participants au sondage sont en grande majorité des hommes (à 82 %), globalement expérimentés, puisque 46 % du panel justifie de plus de 16 ans d’expérience. Enfin, au moment de l’enquête, 56 % des sondés étaient en poste. 

Les ingénieurs face au marché du travail

Parmi les ingénieurs en industrie participant à l’enquête, 59 % estiment que le marché actuel n’est pas dynamique en termes d’emploi, malgré de nombreuses perspectives sur le marché des cadres en 2015 et 2016, avec des offres abondantes pour les techniciens très spécialisés et les professionnels dotés de compétences allant du bac pro au diplôme d’ingénieur.

55 % réfléchiraient à l’idée d’accepter une proposition d’emploi décentralisée (dans une entreprise hors agglomération), tandis que 22 % seraient prêts à signer immédiatement. En contrepartie, 60 % attendraient une hausse significative de leur rémunération, 46 % espéreraient une meilleure ambiance au travail, et 39 % souhaiteraient accéder à de nouvelles missions.

En France, les ingénieurs et les techniciens dans l’industrie ne sont pas réfractaires à l’idée de changer d’entreprise. Concrètement, près de la moitié (49 %) sont dans leur entreprise actuelle depuis moins de 3 ans, et 17 % seulement sont dans la même entreprise depuis 10 ans ou plus. 

Concernant leurs prétentions salariales annuelles, les ingénieurs en industrie se positionnent :

  • en dessous de 25 k€ dans 4 % des cas ;
  • entre 25 et 35 k€ dans 21 % des cas ;
  • entre 36 et 45 k€ dans 26 % des cas ;
  • entre 46 et 55 k€ dans 20 % des cas ;
  • entre 56 et 70 k€ dans 17 % des cas ;
  • entre 71 et 90 k€ dans 17 % des cas ;
  • au-delà de 90 k€ dans 17 % des cas.

Ces disparités de salaire s’expliquent largement, chez les ingénieurs, par le prestige de leur formation et de l’école fréquentée.

Enfin, l’industrie fait partie des deux secteurs, avec la banque/assurance, qui embauchent le plus d’ingénieurs à l’étranger. La Suisse, mais aussi les États-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni, sont les pays qui accueillent le plus d’ingénieurs français.

Le Groupe Fed vous accompagne… 

Fed Ingénierie accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.

Pour aller plus loin :