Le génie écologique, la filière verte de l'ingénierie

09/10/2014

Le génie écologique est considéré comme une filière stratégique de l’économie verte par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie. Point sur une branche de l’ingénierie encore méconnue.

  • Qu’est ce que le génie écologique ?

Le génie écologique désigne l’ensemble des actions permettant la préservation, la restauration et le développement de la biodiversité. Cela passe notamment par des actions ciblées et adaptées à l’écosystème étudié, comme des études et des travaux en milieu naturel sensible, en milieu urbain ou en milieu agricole.

L’objectif à long terme est de compenser les effets néfastes de l’activité humaine sur l’environnement ou, tout du moins, de créer un certain équilibre entre cette activité et la biodiversité.

  • Un secteur professionnel en pleine expansion

Le génie écologique est un domaine en plein essor. Il s’inscrit en effet parfaitement dans les problématiques environnementales actuelles des instances publiques (collectivités, organismes publics, etc.) et privées (industriels), aussi bien nationales qu’européennes. La directive-cadre sur l’eau 2000/60/CE doit par exemple contribuer à l’amélioration de l’état des eaux (eaux douces, eaux côtières, eaux souterraines), à l’horizon 2015.

  • Pour quels types de profils ?

Plusieurs formations permettent d’accéder aux métiers liés au génie écologique. Parmi les différentes voies possibles figurent notamment :

    • le BTSA Gestion et protection de la nature ;
    • le BTSA option Gestion et maîtrise de l’eau (GEMEAU) ;
    • le DUT Génie biologie option Génie de l’environnement ;
    • la licence professionnelle Aménagement Paysagers option coordinateur de projets en aménagement paysager ;
    • les diplômes d’ingénieur obtenus dans une École Nationale Supérieure Agronomique ;
    •  les diplômes d’ingénieur obtenus à l’École Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts (ENGREF).

Ces formations permettent d’acquérir ou d’approfondir des connaissances allant de la géologie à l’hydrogéologie, en passant par la physique, la chimie ou encore la toxicologie.

Elles peuvent mener à différents types de postes, qu’ils soient opérationnels (technicien ou ouvrier en biotechnologies de la dépollution, ingénieur en biotechnologie, technicien en préservation des milieux aquatiques, responsable d'exploitation assainissement, etc.) ou axés sur la recherche (ingénieur de recherche sur la biodiversité, chargé d'études en biodiversité, etc.).

Les profils issus de ce type de filière évoluent généralement dans des bureaux d’études et de conseil intervenant sur des projets en France et parfois à l’étranger.

Découvrez toutes les offres d’emploi relatives au génie écologique sur le site de Fed Ingénierie.