Pourquoi travailler dans le secteur de l’ingénierie ?

28/04/2016

La France compte plus de 800 000 ingénieurs en activité. En quoi cette profession est-elle intéressante ? Rémunération, employabilité, opportunités : pourquoi travailler dans le secteur de l’ingénierie est une bonne idée ? 

Ingénieur, un métier qui ne connaît pas la crise

Selon l’enquête 2015 de l’institut des ingénieurs et des scientifiques de France, en dépit de la crise touchant le secteur de l’emploi, le secteur de l’ingénierie se porte relativement bien. Le chômage touche trois fois moins les ingénieurs que le reste de la population et 80 % des diplômés trouvent généralement un poste dans les mois suivant la sortie de l’école.

Cette facilité à s’insérer dans le marché de l’emploi tient à plusieurs choses à commencer par le fait que les écoles d’ingénieurs allient enseignements scientifiques et formation professionnelle à travers des stages au cours du cursus. Un véritable atout à l’heure actuelle.

On notera par ailleurs que le métier d’ingénieur peut être exercé dans une multitude de secteurs. L’industrie constitue le secteur pourvoyant le plus d’emplois. Elle emploie près de 40 % des ingénieurs.

Le secteur est aussi en constante évolution et certaines branches s’avèrent prometteuses en matière d’emploi comme le développement durable, en raison du processus de transition énergétique entamé par la France.

L’ingénierie : un secteur qui ouvre des opportunités à l’international

De nombreuses écoles d’ingénieurs proposent des doubles diplômes permettant aux étudiants de valider un diplôme d’ingénieur mais aussi de manager. Mais beaucoup d’écoles vont plus loin en donnant la possibilité aux étudiants d’obtenir un diplôme supplémentaire en réalisant une partie de leur cursus d’ingénieur à l’étranger, dans un établissement d’enseignement supérieur partenaire. Il est également souvent possible d’effectuer des stages à l’étranger au sein d’entreprises partenaires ou non. Ces deux dispositifs permettent aux étudiants d’augmenter considérablement leur mobilité professionnelle.

On notera aussi que la maîtrise de l’anglais est une composante essentielle pour l’obtention du diplôme d’ingénieur. Les cursus impliquent dorénavant le passage d’un examen officiel comme le TOEIC, le TOEFL ou encore l’IELTS. Chaque étudiant doit obtenir, en plus de la validation des autres matières classiques, le nombre de points minimum fixé par son école pour obtenir son diplôme. À Polytech Nantes, chaque étudiant doit justifier d’une moyenne de 785 au TOEIC. À l’École Centrale de Lyon, la moyenne est de 550 au TOEFL, 750 au TOEIC ou encore de 6,5 à l’IELTS.

La maîtrise de l’anglais permet non seulement de faciliter les futures interactions dans un environnement professionnel multiculturel mais aussi d’élargir le marché de l’emploi des diplômés du secteur de l’ingénierie.

Des salaires attrayants

Outre la passion pour un domaine donné, la volonté de travailler dans l’ingénierie est souvent motivée par la perspective de bien gagner sa vie…et cela à raison. En 2015, l’enquête des ingénieurs et scientifiques de France indiquait que le salaire médian des ingénieurs se chiffrait à 34 400 €.

Le niveau de salaire dépend de plusieurs facteurs et notamment du profil des ingénieurs. Certaines compétences et spécialisations sont plus recherchées que d’autres et conduisent les entreprises à voir leur offre à la hausse afin d’attirer les meilleurs talents.

À la rémunération attractive s’ajoutent souvent d’autres avantages comme des primes d’intéressement et/ou de participation ou autres.

Le Groupe Fed vous accompagne…

Fed Ingénierie accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.

 

Pour aller plus loin :