Futurs ingénieurs : quelle évolution pour le métier ?

Posté par Fed Ingenierie dans Votre marché de l’emploi
Le 03/06/2015

Futurs ingénieurs : quelle évolution pour le métier ?

Pour faire face à un monde en perpétuelle mutation, l’institut Mines-Télécom a fait appel à Sociovision pour établir le profil des « ingénieurs du futur ». Destinée à donner un aperçu des attentes et des savoir-faire à développer à l’avenir, l’étude dégage plusieurs pistes pour imaginer l’évolution du métier d’ingénieur.S’il est impossible de prévoir l’avenir du métier d’ingénieur avec p ...

Pour faire face à un monde en perpétuelle mutation, l’institut Mines-Télécom a fait appel à Sociovision pour établir le profil des « ingénieurs du futur ». Destinée à donner un aperçu des attentes et des savoir-faire à développer à l’avenir, l’étude dégage plusieurs pistes pour imaginer l’évolution du métier d’ingénieur.

S’il est impossible de prévoir l’avenir du métier d’ingénieur avec précision, l’évolution sociale, économique et environnementale de notre société permet d’anticiper les mutations futures de la profession.

La mutation technologique initiée par le numérique, la transition énergétique et la santé connective offriront des défis de taille aux futurs ingénieurs. Selon l’institut Mines-Télécom, cinq qualités occuperont une place prépondérante : l’expertise, l’influence, l’agilité, la responsabilité et l’ingéniosité.

En constante interaction avec d’autres métiers, l’ingénieur de demain devra également se montrer convaincant, réactif, polyvalent et apte à collaborer avec des experts issus d’horizons divers. Les qualités humaines occuperont une place aussi importante que les connaissances intellectuelles, faisant de l’ingénieur un entrepreneur et un communicant.

L’ouverture d’esprit sera également une qualité majeure de l’ingénieur du futur. Son ouverture d’esprit à propos de l’environnement, de la biodiversité, de la sécurité ou de l’éco-mobilité lui permettra de concevoir des solutions sur le long terme, au-delà de la simple maîtrise technique.

Avec la progression du crowdfunding et du crowdsourcing, des démarches collaboratives en progression dans notre société, l’influence prendra le pas sur l’autorité. L’ingénieur de demain devra s’entourer d’un important réseau de professionnels extérieurs à son domaine d’action pour mener ses objectifs à bien, provoquant une « horizontalisation » de la hiérarchie.

En faisant la somme de toutes ces évolutions, le métier d’ingénieur est donc voué à devenir une profession d’expert de très haut niveau qui devrait se construire au cours des 15 prochaines années.

 

Pour aller plus loin :

Le diplôme d’ingénieur : la meilleure protection contre le chômage ?

Les agences d’intérim en ingénierie : des expériences enrichissantes dans un CV

Ingénieur d’études dans l’industrie : focus sur le métier

Les commentaires

ENCORE AUCUN COMMENTAIRE, SOYEZ LE PREMIER À RÉAGIR !

Partagez votre avis sur cet article !

A lire aussi

[Presse] Le Figaro - 70.000 offres d'emploi à pourvoir dans l'industrie en France, selon le ministère de l'Économie
Votre marché de l’emploi

[Presse] Le Figaro - 70.000 offres d'emploi à pourvoir dans l'industrie en France, selon le ministère de l'Économie

Selon le Figaro et Agnès Pannier-Runacher - "Pas moins de 70.000...
Zoom sur de nouvelles façons de manager
Votre marché de l’emploi

Zoom sur de nouvelles façons de manager

Selon une enquête Audencia BVA sur les...
Que faire pour bien reprendre le travail après un burn-out ?
Votre marché de l’emploi

Que faire pour bien reprendre le travail après un burn-out ?

​Le retour au travail fait partie du processus...